LA SANTÉ FINANCIÈRE 

Contrôler la dette

Améliorez votre santé financière en gardant la dette gérable. Sachez ce que vous devez et faites un plan pour contrôler la dette en utilisant ces conseils:

  • Remboursez d'abord les dettes aux taux d'intérêt les plus élevés, comme les soldes de cartes de crédit.

  • Payez autant que vous le pouvez sur vos plus petites dettes et payez au moins le minimum sur les grandes. Même des réalisations modestes peuvent vous motiver à continuer.

  • Examinez vos finances pour voir que vous n'êtes pas surchargé. Par exemple, votre maison ne devrait généralement pas coûter plus de 2 à 2,5 fois le revenu de votre ménage et votre hypothèque ne devrait pas dépasser 80% de la valeur de la maison.

  • N'utilisez pas de cartes de crédit pour vous désendetter. Non seulement vous paierez plus d'intérêts, mais vous pourriez en même temps nuire à votre santé financière et à votre pointage de crédit.

Dépensez sagement

Le bien-être financier est basé sur la vie selon vos moyens. Dépenser votre argent avec soin et sagesse améliorera considérablement votre santé financière.

  • Notez toutes les dépenses d'un mois et découvrez exactement où va votre argent. Vous pourrez peut-être identifier des «fonds supplémentaires» à appliquer à vos objectifs.

  • Faites un budget réaliste en utilisant des outils en ligne pratiques

  • Familles à deux revenus: essayez de couvrir vos dépenses mensuelles avec un seul revenu et utilisez le plus possible de l'autre chèque de paie pour épargner.

  • Avant d'acheter, demandez-vous si l'article est un «besoin» ou un «souhait ». Si c'est le dernier, attendez quelques semaines avant d'acheter pour vous assurer que vous avez l'argent en main ou pour décider si vous le souhaitez toujours.

Augmentez les économies

Épargner pour la retraite, l'éducation des enfants, les urgences ou d'autres dépenses peut vous aider à vous protéger. De plus, il offre une tranquillité d'esprit.

  • Prenez l'habitude de vous payer en premier. Donnez à l'épargne la même importance que le paiement des factures et économisez quelque chose à chaque chèque de paie.

  • Participez au programme d'épargne automatique de votre entreprise, le cas échéant. Et contribuez toujours suffisamment pour profiter des fonds de contrepartie, s'ils sont offerts.

  • De nombreux experts suggèrent de consacrer 25% de votre revenu à l'épargne. Mais si l'épargne est difficile pour vous, commencez par économiser 1% de votre salaire et continuez à augmenter votre niveau d'épargne à mesure que votre salaire augmente.

  • Économisez suffisamment dans votre fonds d'urgence pour couvrir au moins six mois de dépenses - assez pour neuf à 12 mois, c'est encore mieux. Si vous tirez parti de ces économies, reconstituez le fonds dès que possible.

Extrait de :https://www.desjardinsagents.com/service-clientele/blogue/-/3-steps-toward-financial-wellness du 21 novembre 2013

INVESTIR À LONG TERME ET DIVERSIFIER VOTRE PORTEFEUILLE

Concentrez-vous sur vos objectifs de placement à long terme et non sur les pertes à court terme. Au fil du temps, le marché connaîtra des fluctuations. En vous fixant sur l’horizon à long terme, vous apaiserez vos inquiétudes suscitées par les mouvements quotidiens.

En optant pour un portefeuille diversifié de placements, vous pouvez réduire le risque lié au fait de « mettre tous vos œufs dans le même panier ».

Plusieurs possibilités s'offrent à vous: 

  • placement historiquement rassurant : livret d'épargne. Rendement de moins de 1% , et même négatif vu la dévaluation de la monnaie

  • achat d'actions en bourse: de plus en plus risqué: 

    • Investir dans des actions constitue un placement considéré comme l’un des plus risqués, dans le sens où il est possible de subir une perte en capital entre le moment de l’achat et celui de la revente des titres. 

    • Contrairement à des placements sécurisés comme l’épargne réglementée, les SICAV monétaires, les comptes sur livrets ou encore les supports en euros de l’assurance-vie, l’épargnant n’est donc pas sûr de voir ses économies progresser tout au long de la durée de vie de son investissement.

    • En contrepartie, son espérance de gain est plus élevée, ce qui signifie qu’il peut espérer faire fructifier son épargne de façon nettement plus importante.

  • Epargne et placements obligatoires : ​en Suisse le 1er et 2ème pilier LPP

  • Troisième pilier : pourquoi?Il est de plus en plus improbable que les prestations de l’AVS/AI et de la LPP suffisent à maintenir le niveau de vie habituel à la retraite. Les différentes possibilités de prévoyance avec les piliers 3a/3b en plus des 1er et 2e piliers obligatoires permettent d’éviter des écarts de revenus à la retraite et de vous protéger, vous et votre partenaire, contre les risques d’invalidité ou de décès.

  • Immobilier: toujours bien à long terme mais nécessite des capitaux, de bons choix et une gestion parfois lourde 

  • L'or ? Historiquement la valeur refuge du monde

  • Les pierres précieuses? chères à l'achat et souvent difficiles à revendre

  • Autres nouveaux types de placement NON FINANCIERS à moyen terme : Nouvelle tendance pour se prémunir d'un crash financier mondial:

    • Placement en bois d'Agar​ produisant le  parfum du monde le plus cher

    • Placement en barriques de vinaigre balsamique

    • Placement en barriques de rhum vieilli 

  • Placement à très court terme en cryptomonnaies​ : OÙ ET COMMENT FAIRE ? 

UN MAÎTRE MOT EN PLUS: MÉFIEZ VOUS DES ARNAQUES.

Des infos? Contactez moi ci dessous , J'ai des solutions innovantes à peu de risques

Contact
  • Black Facebook Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon

christine.verboomen@gmail.com​

Tél : 0041 76 531 85 60 y compris Whatsapp

Skype: Kikipuce3